Qu’as-tu gardé de notre amour ?

Qu’as-tu gardé de notre amour ?

1200 462 Margot

Qu'as-tu gardé de notre amour ?

Qu’est-ce qui fait que nous gardons un souvenir en mémoire plutôt qu’un autre ? Un moment du passé, ou un amour passé.

Thomas Jean Henri est musicien. Il compose et écrit avec délicatesse les musiques de Cabane. Mais en plus de cela, il aime la photographie. C’est ce qui nous amenés à pousser la porte de la galerie 10/12, rue de la grande île, à Bruxelles. Dans cet espace presque vide, une table, deux chaises, un tapis et une lampe juste au-dessus. Et sur la table, un journal grand format.

© Thomas Jean Henri

Dans ce premier projet, Thomas Jean Henri a souhaité que des proches se confrontent à leurs souvenirs et, plus précisément, à un amour passé. De ces rencontres est né ce journal unique, car en un seul exemplaire. « On n’achète pas des souvenirs, c’est pour cette raison que j’ai décidé de faire tirer ce journal en un seul exemplaire. » Un véritable recueil de ressentis et d’émotions, habilement retranscris par la plume de l’artiste.

© Thomas Jean Henri

C’est au travers d’un verre dépoli de moyen format que les photos qui ornent ce journal ont été faites. Une exquise douceur s’en dégage, accompagnée d’une certaine pudeur. Les photos, toujours un peu floues, nous laissent deviner les détails essentiels. Quant au texte, il vient contrecarrer la discrétion des images, en nous livrant les ressentis propres à l’auteur mais également ceux des personnes qu’il a en face de lui. Des souvenirs qui ne lui appartiennent pas (tous) et qu’il nous transmet en toute simplicité et avec une grande sincérité. Sentiment d’éternité et de fausse mémoire y sont étrangement liés.

Pour Thomas Jean Henri, il est important, voire primordial de dire aux personnes qui nous entourent combien on les aime.

« Qu’as-tu gardé de notre amour ? » est la première vidéo d’une série de trois. En parallèle à cette série photo, Thomas Jean Henri a aussi réalisé un clip pour accompagner une de ses musiques. Dans cette vidéo, filmée avec le même verre dépoli que ses photos, il fait écouter la musique en question pour la première fois à chaque personne qu’il a rencontrée pour ce projet. S’y dévoilent des visages remplis d’émotions, flagrantes ou plus timides pour certains.

Pour les curieux, le vernissage a lieu à 18h ce mercredi 14 février, jour des amoureux ou des souvenirs passés… à la galerie 10/12 (rue de la Grande Ile, 12 – 1000 Bruxelles).

 

Margot


Exposition accessible du mercredi 14 au dimanche 25 février, de 13 à 18h30.
Entrée libre.
Galerie 10/12 (rue de la Grande Ile, 12 – 1000 Bruxelles).

Suivez-nous :