Le Festival Expolaroid s’invite au plat pays

Le Festival Expolaroid s’invite au plat pays

1500 1001 Margot

L’idée d’EXPOLAROID est simple (et nantaise) : rassembler des passionnés des quatre coins de la photographie pour participer à un MOIS DE LA PHOTOGRAPHIE INSTANTANÉE.

Entre expositions de « polas » et évènements en lien avec la photo instantanée, place à l’imagination !

Le principe proposé est celui du « Do It Yourself » : chaque organisateur local doit créer son propre projet et c’est ici toute la particularité de ce festival qui se veut participatif. De ce fait, le programme s’étoffe un peu plus chaque jour, au gré de nouveaux projets proposés par des passionnés de photographie instantanée. Mais l’ambition de l’association Expolaroid ne s’arrête pas au fait d’être un des plus gros festivals de photo à fonctionner sur un mode collaboratif. Leur objectif futur est de devenir le 1er Festival International du polaroid !

Expolaroid revient en ce mois d’avril 2018 pour une 6e édition pleine de nouveautés : un nouveau logo, un nouveau site, un nouveau visuel, de nouveaux participants dans de nouveaux pays et villes ! Expolaroid rassemble des projections de films, des afterworks, des shootings, de la vente et des safaris photo… Le festival propose également 39 expositions dont 10 hors France, et, vous l’aurez deviné, plusieurs de ces activités se déroulent en Belgique !

Du jeudi 19 avril au dimanche 6 mai, les curieux de chez nous pourront apprécier une exposition à la Maison Pelgrims à Saint-Gilles, organisée par l’asbl Paprika. Le Studio Baxton (Bruxelles) propose lui aussi une exposition autour du polaroid, jusqu’au mardi 24 avril. Et pour clôturer ce mois de la photographie instantanée, un workshop sur ce thème sera donné aux ateliers du Cwèrneû, à Huy, le samedi 28 et le dimanche 29 avril.

Vous aimeriez en savoir plus sur les deux expos de Bruxelles ? BrowniE a rencontré les équipes de l’asbl Paprika et du Studio Baxton pour en savoir un peu plus !

Studio Baxton

Sur base de candidatures et après avoir sélectionné plusieurs noms, le Studio Baxton expose le travail de 9 photographes. Ici, la thématique n’est pas établie. Il y avait la volonté de ne pas choisir des travaux qui seraient tous sur la même fréquence, sans que cela soit trop brutal pour autant. L’exposition se fait avec une entrée conventionnelle pour aller tout doucement vers quelque chose de plus profond et de plus confrontant.

Les 9 exposants présentent ensemble plus de 180 images.

Umberto Mancini
Les photographies d’Umberto Mancini se complètent, construisant une sorte de cinématique.

Mila Nijinsky
L’artiste fait une proposition plus conventionnelle où chaque photo se suffit à elle-même.

Shirine Abel
Lié à l’Histoire et à l’identité ethnique, ce travail est moins artistique qu’introspectif, avec pour moyen d’expression la photographie.

Mohammed Hammad
Descriptif d’un environnement de vie, ce projet s’apparente presque à du reportage polaroid sous forme d’une cartographie de voyage.

Aurore Genicq
Aurore Genicq expose une série autour du portrait et de l’errance.

Isabelle Ricq
On découvre la reproduction d’une fresque avec différents types de polaroid. Un travail introspectif avec une dimension psychologique et des autoportraits.

Lina Manousogiannaki
La série de polaroids de Lina Manousogiannaki explore le rapport à l’erreur et à l’enfance.

Laurie-Anne Romagne
Cette série photographique très personnelle dévoile le regard que Laurie-Anne Romagne aurait pu avoir étant enfant et par rapport à autrui. Elle entre en résonnance avec le monde d’Heidi.

Kristel Brusadelli
Kristel Brusadelli présente un travail sensible et poétique, exaltant les champs perceptifs de l’immatérialité visuelle.

Paprika ASBL

L’asbl Paprika a été créée en 2005 par Tania Viteri Saenz et Nicolas Vidick avec pour objectif de créer des réseaux permettant aux artistes, tous niveaux confondus, de se rencontrer et d’échanger entre eux.

Cela fait maintenant trois ans que Paprika travaille en collaboration avec le festival Expolaroid. Et cette année, ils ont fait appel à un jury externe pour la sélection des artistes qui exposeraient à la Maison Pelgrims. Pas de critères ni d’attentes particulières n’étaient posés au préalable, si ce n’est les projets, au-delà du support polaroid, dévoilent un vrai regard photographique.

Pour cette année 2018, 11 projets ont été retenus. Tous se réunissent autour d’une thématique commune : l’intime et la question d’identité. Le sujet est appréhendé de différentes façons par les artistes nommés ci-dessous.

L’exposition débutera le mercredi 18 avril avec son vernissage et nous réserve deux weekends avec animations.

Le dimanche 22 avril à 14h, l’asbl propose une « balade polaroid » pour qui veut et est en possession d’un appareil polaroid. S’en suivra un atelier de sélection pour créer des réelles « séries » photographiques qui seront exposées sur l’un des murs de la Maison Pelgrims.

Le samedi 5 avril à 20h, Paprika asbl vous proposera la projection d’une dizaines de capsules alliant images et son.

Suivez-nous :